Aide & Support

Trouvez la réponse à votre question

Vectoring

La technologie vectoring était déployée comme un moyen de délivrer une connexion haut débit sur l’infrastructure existante, en permettant d’en tirer plus de performance sans investir en extension du fibre.

Quelle est l’idée ? 

Les lignes téléphoniques délivrant le signal VDSL2 font partie des boyaux comprenant de 10 à plusieures centaines de lignes positionnées tout près l’une de l’autre. Telle proximité provoque l’interférence (bruits diaphoniques, effet indésirable d’un signal transmis d’un circuit vers un autre), et plus de lignes en faisceau, plus d’interférence est générée. L’interférence représente un des plus grands obstacles pour délivrer un signal VDSL2 de bonne qualité. En absence d’interférence, chaque ligne VDSL2 pourrait fonctionner comme si elle était une seule dans le faisceau, et par la suite, assurer un débit plus élevé. Donc, en gros le vectoring ce n’est pas une méthode d’augmenter les vitesses maximales théoriques mais il permet de réduire l’écart entre la limite théorique supérieure de performance et les vitesses pouvant être délivrées en conditions de terrain différentes.

Vectoring-speeds.png

Amélioration des débits en downstream avec vectoring (source)

Contrairement à Dynamic Line Management (DLM), où il n y a pas de garantie que le profil assigné à une ligne VDSL2 lors du processus DLM restera toujours le même, les lignes ayant subi le vectoring vont garder leurs nouveaux débits élevés, basés sur un processus récurrent de mesure, traitement et correction.

Dans son concept, la technologie de vectoring peut être comparée à la technologie de suppression de bruit utilisée dans les écouteurs: son principe consiste en l’écoute des bruits indésirables et la production d’un son avec une phase inverse – ainsi, deux sons peuvent supprimer réciproquement l’un l’autre.

Comment ça marche ?

Dans le réseau Proximus la technologie de vectoring est implémentée au niveau du cabinet de rue (ROP), où les interférences des lignes du même faisceau peuvent être proprement mesurées et neutralisées grâce à la génération des signaux correspondants à phase inverse, ce qui est fait par DSLAM.  

Certainement, tous ces calculs pour les besoins du vectoring requièrent une grande puissance informatique.

Afin de satisfaire aux exigencies mentionnées ci-dessus, il y a deux choses principales à mettre en oeuvre: installer les nouvelles cartes VDSL2 dans les ROPs et upgrader tout le matériel des clients vers « vector-friendliness » ou les remplacer par un matériel « vector-compliant ».

Vectoring-crosstalk.png

Principle of cross-talk cancellation (source)

Au  niveau du matériel, le vectoring ne peut être appliqué à une ligne VDSL2 que si deux exigences suivantes sont respectées: le modem connecté sur cette ligne doit être « vector-compliant » et en même temps tous les modems connectés sur les autres lignes du même faisceau doivent être «  vector-compliant » ou au moins « vector-friendly ». Autrement, le modem qui n’est pas au moins vector-friendly va perturber le calcul de l’interférence entre les lignes. Ainsi, l’interférence entre certaines lignes restera non supprimée, ce qui pourra avoir un effet négatif imprévisible sut toutes les autres lignes du faisceau.

Afin de l’éviter, tous les modems qui ne sont pas au moins « vector-friendly » seront synchronisés au profil « fallback » (7000/512 kbps) qui ne créera plus d’interférence qu’en cas de ligne ADSL2+ et ne pertubera pas l’évaluation continue de l’interférence. Par contre, un modem VDSL2 « vector-friendly » ne perturbe pas les autres lignes du faisceau mais ne permettra pas de se bénéficier de l’avantage du vectoring qui est une vitesse plus élevée.

Quelles vitesses les lignes vectorisées peuvent-elles atteindre?

Peu importe la distance qui sépare l’utilisateur VDSL de l’armoire de raccordement, le vectoring augmente considérablement la vitesse maximale de la ligne (d’environ 30 à plus de 100 pour cent en fonction du profil provisioning). La vitesse des lignes VDSL2 vectorisées peut atteindre la vitesse de 70 Mbps en réception (sans compter le DLM!) à des distances allant jusqu’à 900 m, l’atténuation du câble ne dépassant pas 0,4 dB, tandis que la vitesse de 50 Mbps peut être supportée par les lignes aussi longues que 1200 m.

Les vitesses dépendront également du type de vectoring que le street cabinet supporte. Le vectoring, lorsqu’il a été lancé, fonctionnait dans les bandes de fréquences supérieures à 2.2 MHz. ADSL étant en train de disparaître, les street cabinets sans ADSL permettront de déployer le vectoring dans les bandes de fréquences ADSL et ADSL2+ (respectivement supérieures à 1,1 MHz et 552 KHz), ce qui conduira à une estimation plus précise de l’interférence.

 Découvrez le profil de vitesse possible sur votre ligne.

FAQs

En 2009, l'opinion générale des opérateurs du réseau de paires de cuivre Proximus en Belgique, KPN aux Pays-Bas…) était que, vu que la technologie VDSL2 n'est pas encore suffisamment développée, le chipset du modem doit exactement correspondre à celui du DSLAM pour éviter les problèmes de fonctionnement, pour minimaliser la réduction de la performance et l'instabilité de la ligne. Par conséquent, leur idée était de n'autoriser qu'un seul modem VDSL2 sur le réseau.

Suite à la pression des opérateurs alternatifs qui n'ont pas accepté l'obligation d'utiliser le matériel VDSL2 imposé par Proximus, dans la Décision du 30 Septembre 2009 concernant WBA VDSL2, le Conseil de l'IBPT a obligé Proximus de trouver une solution qui pourrait permettre aux opérateurs alternatifs d'utiliser leur propre CPE VDSL2 sur le réseau VDSL2 de Proximus. Après une analyse en 2011 l'IBPT est arrivé à la conclusion que la restriction de l'usage du CPE VDSL2 limite la concurrence sur le marché et qu'elle doit être revue.

Un plan de test du CPE VDSL2 était à développer. Il devait principalement viser à protéger le réseau Proximus et à la fois permettre aux opérateurs alternatifs d'utiliser leur CPE VDSL2 dans des conditions de concurrence normale. Le plan initial a été rédigé dans le contexte de l'opérateur alternatif qui développe son propre CPE VDSL2. Proximus devait fournir à l'opérateur alternatif une série de tests que son CPE VDSL2 devait passer avec succès. Alors l'opérateur alternatif serait autorisé à connecter son propre CPE VDSL2 au réseau Proximus.

Le 20/12/2011 l'IBPT a approuvé le plan des tests, qui a résulté en 2 types du CPE VDSL2 désormais possibles sur le réseau: le CPE de Proximus (Sagem) et le CPE de OLO.

Dès que l'IBPT a approuvé la série des tests, edpnet a commencé immédiatement ses préparations à la certification de son propre CPE VDSL2 pour l'utilisation sur le réseau Proximus. Cependant, edpnet a très vite appris que la procédure de la certification a été presque impossible à passer, aussi bien financièrement que techniquement. Cela a pris à edpnet plusieurs mois et beaucoup d'effort de convaincre l'IBPT et Proximus d'alléger un peu les conditions.

En Août 2012, edpnet était le premier opérateur alternatif à informer Proximus et l'IBPT officiellement de son intention de faire certifier le FRITZ!Box 7360 de AVM en tant que le CPE VDSL2, ce qui était la première étape officielle de la procédure de certification. Pendant les mois suivants il est devenu clair que Proximus a été autorisé de soumettre les opérateurs alternatifs à des conditions beaucoup plus strictes que les conditions de certification d'autres pays. Encore un an est passé avant que edpnet a pu convenir un accord avec Proximus et l'IBPT sur le plan des tests réalisables et acceptables pour chaque partie.

En Janvier 2014, edpnet a subit les échantillons de test requis par Proximus, ce  semblait être la dernière étape de la procédure de certification. Il y avait quelques changements tout de même! 

En Juin 2014 le FRITZ!Box 7360 et le FRITZ!Box 7490 ont finalement été certifiés! En Mars 2017, FRITZ!Box 7430 est devenu le troisième modèle alternatif certifié.

Principalement, il y a deux raisons pour cela :

D'un côté, c'est le résultat du vectoring en lui-même. Plusieurs paires de cuivres sont mises ensemble dans le faisceau qui arrive au cabinet de rue. Ces lignes dérangent l'une l'autre parce qu'elles produisent le cross-talk, le bruit, qui résulte en la perte de la qualité et de la performance (c-à-d la vitesse). La technologie vectoring élimine ce cross-talk, le bruit, en améliorant la performance (la vitesse). Tous les modems VDSL2 connectés aux lignes de cuivre dans le même faisceau doivent supporter la norme ITU G993.5 (a.k.a. G.Vector), sinon la performance de tous les modems retombe à la vitesse VDSL2 "normale". Cela est bien entendu quelque chose que personne veut. Par conséquent, il est essentiel d'éviter qu'un CPE VDSL2 cause problèmes pour 383 autres utilisateurs connectés au même faisceau.

D'où vient la deuxième raison. Chaque opérateur national du réseau VDSL a une espèce de liste blanche (voir: la procédure de la certification) basée sur les combinaisons du chipset et du firmware (CFC). Si un CFC spécifique a été testé and approuvé pour vectoring et l'interopérabilité avec les upgrades du DSLAM, il apparait sur cette liste. S'il est sur la liste blanche, il sera reconnu par le DSLAM et passera le test de sécurité. Sinon, la ligne sur laquelle un CPE non autorisé est attaché est mise automatiquement sur le profil fallback VDSL2 (équivalent à la vitesse de connexion ADSL2+).

L'IBPT a permis à Proximus d'aller plus loin et de travailler avec une combinaison modèle du CPE + chipset + firmware. La procédure de la certification / whitelisting de Proximus approuvée par l'IBPT est beaucoup plus étendue et stricte que celle des opérateurs des réseaux nationaux dans d'autres pays. En Belgique, seul l'opérateur alternatif peut initier la procédure de la certification, tandis que dans d'autres pays les fabricants du CPE peuvent le faire également. Par conséquent, la liste blanche en Belgique est très réstreinte et ne contient que le matériel de Proximus, à partir du Juin 2014 — le FRITZ!Box 7360 et 7490, et à partir du Mars 2017 — le FRITZ!Box 7430.

Un CPE VDSL2 qui est vectoring-compliant permet à l'utilisateur de la connexion VDSL2 de profiter de la vitesse downstream plus élevée suite au déploiement du vectoring.

Un CPE VDSL2 qui est vectoring-friendly ne dérange pas ni les autres lignes dans le faisceau, ni le réseau, mais il ne permet pas à l'utilisateur de profiter du vectoring (de la vitesse plus élevée).

Le troisième type du CPE c'est le 'legacy CPE' qui n'est pas ni vectoring-compliant ni vectoring-friendly et, par conséquent, limite la connexion au profil VDSL2 fallback (égal à la vitesse de la connexion ADSL2+).

Le FRITZ!Box 7360, 7490 et 7430 sont vectoring-compliants, à condition que le modem soit équipé avec la version correcte du firmware (06.31, 06.52, 06.53).

La plupart des autres modems AVM ne sont pas vector-friendly ou vector-compliant. La raison est assez simple: les restrictions que Proximus applique à la procédure de la certification font qu'il est presque impossible de whitelister un CPE qui ne vient pas de Proximus. Chaque combinaison supplémentaire de CPE + chipset + firmware — même si une de ses parties a été incluse dans la combinaison déjà certifiée avec le FRITZ!Box 7360 — recommence toute la procédure de la certification et le prix plein est exigé, mais malgré cet obstacle edpnet a également fait certifier le FRITZ!Box 7490 et le FRITZ!Box 7430.

Le Sagem 3464 et le B-Box 2 ne sont pas — et ne seront pas — vector-compliants. Cependant, ils sont et ils resteront vector-friendly, à condition que la version du firmware soit à jour.

Ils sont vectoring-compliant et permettent de bénéficier de la technologie vectoring.

Si votre CPE n’est pas mentionné sur la liste des modems compatibles, il y a deux options: soit vous vous procurez un des appareils VDSL2 mentionnés, soit vous optez de ne pas le faire et de vous retrouver avec un profil fallback dès que le vectoring est activé sur le ROP auquel vous êtes connectés. Notez que le FRITZ!Box 7360, 7490 et 7430 peuvent être mis en mode bridge, ce qui veut dire que vous pouvez installer ce modem entre votre CPE actuel et le réseau xDSL. Ainsi vous pourrez garder votre configuration actuelle tout en évitant le risqué d’être mis sur le profil fallback quand le vectoring s’active. Le Sagem peut également être mis en mode bridge, mais comme ce n’est pas un modem qui est vector-compliant, il ne pourra que garder votre profil VDSL2 actuel, n’étant pas capable d’atteindre les vitesses plus élevées.

En gros, le vectoring aura effet sur toutes les lignes VDSL2, peu importe la distance par rapport à l’armoire de raccordement. Cela veut dire que tous les clients VDSL auront besoin du matériel qui est au moins vectoring-friendly.

Notre outil d'évaluation vous permettra de vérifier la disponibilité du profil vectoring à votre adresse après que le vectoring soit déployé: entrez votre adresse ou le numéro de votre ligne fixe.

Nous répondrons à toutes vos questions avec plaisir, il ne vous reste qu'à nous envoyer un petit message à info[at]edpnet[dot]net

 

A voir également:

Qu’est-ce que c’est un DLM (Dynamic Line Management)?

Quand est-ce que je choisis le profil High Upload?

 

Last updated on Jan 22, 2019 | Tags: